Hé! Vous semblez être en United States, souhaitez-vous utiliser notre site English ?
Switch to English site
Skip to main content

Table infinity pour la qualité de l'air

Pour voir la vidéo tutoriel en ANGLAIS et les résultats de la table c'est ici :

Découpage de la table

Merci de suivre ce tuto ! La toute première étape est de se faire un bon café, et de se préparer mentalement à passer de bonnes heures à bosser sur la table. L'ensemble des références du BOM (bill of material) est attachée au projet.

gfg_5d859fd3de23e56845df65fa081581b85f15b03c.png

Après avoir retiré le verre de la table IKEA, la première étape consiste à découper à la défonceuse un contour permettant de fixer le miroir au dos de la table. Le miroir faisant 90*50cm, l’idéal est un contour de découpe de 84*34cm (8cm de marge pour permettre d’appliquer la colle).

Voici le dos de la table une fois découpée, pour permettre de passer les leds entre cette partie et le miroir, un petit coup de défonceuse d’environ 10cm est nécessaire. Cette partie n’est pas visible donc un travail de sagouin comme la photo est possible !  

%2Cjghjj_c80c3edc683861164546cceda03421c1844787b7.png

Pour parfaire l’effet des leds, poncer et peindre à la couleur de la table le contour découpé.

Fixation du miroir

kjh%2Chj_d90267d02ee9ed74e572271a7bffc5a57791d8df.png

Pour coller le miroir, j’utilise de la colle époxy spéciale verre. Avant application, il est recommandé de bien nettoyer les surfaces d’applications, soit principalement la partie table. Le miroir est bien sûr à coller du coté reflétant.

Attention lors de la pose du miroir à ne pas faire de mouvement glissant, qui pourrait étaler la colle au niveau visible et vraiment détériorer l’effet de reflet et donc le résultat !

Bien, maintenant on va s’attaquer à la partie électronique, donc un grand nettoyage de la sciure s’impose avant de se faire taper sur les doigts par la/le conjoint(e). C’est l’occasion de se reprendre un café.

Cette étape consiste simplement à percer dans le corps de la table de quoi faire passer l’alimentation du système ; un connecteur 230V, similaire à celui des alimentations de PC. Egalement, un perçage pour laisser passer un jack 3.5mm qui permettra la connexion au capteur est nécessaire.

Passage des LEDs

jhhfg_6a38799682a3295f0ac3862eb1c927d73c73c03f.png

Sur cette photo on peut voir le résultat de la pose du miroir, et ça commence à prendre de la gueule non ?

Pour avoir un effet vraiment sympathique, les LEDs RGB autocollantes, c’est la vie - la vraie. Pas chère, très facile d’application et encore plus simple à piloter.

Dans notre cas, un ruban de 3 mètres avec 60 LEDs par mètre est parfait au niveau dimension mais je conseille plutôt de prendre du 4mètres que l’on viendra découper, sait-on jamais. 

En première partie, il faut passer les fils d’alimentations et de commande par l’encoche réalisée précédemment. Puis on retire le film autocollant pour fixer les LEDs comme sur l’image. On termine en coupant le ruban, encore une raison de prier pour ces saintes LEDs, qui peuvent se couper/ se rajouter à volonté.

Choisir son alimentation

jkljjklkj_6d9c6ea9c988dc1b09b7dc28c87e6a67e2a30ce2.png

Pour faire les choses proprement, et sélectionner une bonne alimentation, quelques calculs de base s’imposent. On considère qu’une LEDs RGB consomme 20*3mA soit 60mA si on la pousse au maximum, pour mon cas j’ai utilisé 152LEDs pour faire le tour de ma découpe. Donc normalement, à pleine puissance la table consomme environ 9A sous 5v.

Prendre une alimentation de ce type n’est pas nécessaire, sauf si vous voulez que votre table servent aussi de signal de détresse style Amon Din dans le seigneur des anneaux.

Pour mon cas j’ai opté pour une alimentation 6A, qui ne coute pas plus de 10€ sur aliexpress.

Cette alimentation se fixe juste sous le connecteur d’alimentation. Les connections sont indiquées sur la photo ci-dessus, dans notre cas il suffit de connecter le fils rouge, bleu et jaune/vert du connecteur à l’alimentation.  

Petite remarque, on peut voir un potentiomètre sur l’alimentation, il permet d’ajuster le niveau de sortie. Je recommande grandement d’assurer que la sortie est bien à 5V, sinon bye-bye les LEDs et l’électronique de commande.

Electronique

On s’approche du but ! Maintenant il est question de connecter la partie commande, là où nous avons les fils sortants de l’encoche du miroir et de cabler l’ensemble du système.  

nnhnhhv_6890e73cb4c4492924b8024d8e21ff74f4558596.png

Là, très honnêtement, j’utilise une arduino UNO pour commander les LEDs, parce que c’est la plus connue du grand public et quelle ne coute pas chère (5€ chez nos amis chinois, 20€ en France).. Néanmoins pour des applications plus gourmandes, je recommande grandement une arduino M0 basé sur un ARM cortex M0.

Comme le capteur doit se situer à l’extérieur du système pour capter au mieux la qualité de l’air, un boitier imprimé en 3D est nécessaire. J’utilise un modèle open source sur thingiverse réalisé par RJGII (https://www.thingiverse.com/thing:2893581)

Programmer la carte

On peut enfin essayer la table ! Pour cela, on programme la carte un exemple de la librairie  FastLed. Si vous êtes novice avec Arduino je vous conseille de vous rendre sur le site officiel pour voir les étapes d’initiation avec un bon café : https://www.arduino.cc/en/Guide/HomePage

Pour cette partie j’ai utilisé l’exemple Fire2012, il n’y aura juste à changer la LED_PIN (13 dans notre cas) et le nombre de leds, NUM_LEDS (152 leds).Une fois la programmation effectuée et la table connectée, le résultat doit être un effet flamme oscillant sur les LEDs.

fgjfhjf_eed1ad9805953bf3d11ef11a5eb319bc625d6495.png

 

Il y a vraiment des exemples sympathiques dans la librairie FastLed, je vous laisse les découvrir et faire mumuse avec.  Là on a presque terminé, donc l’idéal est de se reprendre un café en admirant le résultat provisoire.

Pour tester le capteur de qualité de l'air, l'exemple ReadAnalogVoltage permet de tracer une courbe de la tension mesurée en pin0. Ainsi, il est possible de tracer avec le Serial plotter la qualité de l'air. Ci dessous un petit exemple avec l'allumage d'un encens et une ouverture manuelle de la fenêtre;

photo_2018-08-30_11-14-02_bbb099ab0ab07783946a8148ac9b862c58cc1fe5.jpg

Dans le cadre de ce tuto, l’objectif est de pouvoir commander les volets roulants en fonction de la qualité de l’air. Pour se faire, j’utilise un module émetteur 434. 

« Miroir »  sans tain

Oh, cette étape a été sponsorisée par les chaussons animaux de ma conjointe, présent sur la photo.  Merci à eux.

Je sens quand même en vous un peu de déception, j’ai parlé de miroir infinity avec une image badass, et on se retrouve avec une table et un ruban de LEDs … mouais. Un peu de patiente car vient le moment où la magie opère, tout ça avec uniquement du film de miroir sans tain, pour une dizaine d’euro chez aliexpress.  Ce film va permettre de refléter en partie la lumière des LEDs, faisant rebondir le faisceau encore et encore avec le miroir et donner l’effet infinity.

Vous avez sans doute déjà posé un film de protection à un téléphone tactile, vous connaissez donc la frustration des bubulles qui se forment suite à une mauvaise application, donc prudence lors de cette étape.  Pour appliquer le film, il faut avant tout nettoyer le verre de la table et s’assurer qu’il n’y a aucune poussière.

khk_2c4250cb0246e2d68561cc7279b94954e731eb5d.png

On va venir couper le film sans tain à la dimension du verre en gardant une marge de 5 cm et séparer la partie non adhésive du film. 

Maintenant la partie sensible qui consiste à appliquer le film, je conseille d’utiliser une réglette pour faire partir les bulles et surtout de se faire aider pour votre problème d’addiction au café et pour la pose du film.Une fois le film appliqué, il suffit d’enlever le surplus avec un cutter. Et de remettre le verre de la table en place.

terminé!

Downloads

Ph.D student at Lille University (noth of France). Medical stuff, electronical stuff and sometimes stuff.
DesignSpark Electrical Logolinkedin