DesignSpark Electrical Logolinkedin
Ask a Question

Données et mobilité future

Dans l'UE, tous les véhicules neufs doivent désormais avoir eCall installé, afin que, en cas d'accident grave, eCall compose automatiquement le 112 (le numéro d'urgence en Europe) et signale l'emplacement du véhicule, l'heure de l'incident et la direction du déplacement, ce qui est particulièrement important sur les autoroutes. Un opérateur des services d'urgence utilise ensuite le microphone eCall embarqué pour essayer de parler avec les occupants du véhicule. Le système utilise le réseau de téléphonie mobile et est prioritaire par rapport aux autres utilisateurs de données. Une fois les opérateurs formés à l'utilisation de ces données, le temps nécessaire à un intervenant d'urgence pour porter assistance sur le lieu d'un accident devrait être réduit, pour ainsi sauver des vies et réduire la gravité de nombreuses blessures.

Comme eCall est normalement "en sommeil" et s'allume uniquement lorsque la voiture enregistre un accident (tel que le déploiement des airbags), il ne permet pas le suivi du véhicule en dehors des situations d'urgence ou "l'espionnage" des conversations en voiture. Cependant, d'autres systèmes de secours fournis par les constructeurs automobiles ne sont pas en sommeil, et les véhicules peuvent être suivis.

Outre les problèmes de confidentialité et de sécurité, un système de suivi GPS dans chaque voiture, lié à une énorme base de données, peut fournir des données très utiles. Les embouteillages peuvent être suivis au fil du temps ; les véhicules sont acheminés sur différentes routes, plutôt qu'un simple détournement de circulation, afin d'éviter les embouteillages.

Les points à risques d'accidents peuvent être reconnus, afin de définir la planification publique et les politiques en conséquence. Actuellement, les autorités de planification doivent s'appuyer sur les compagnies d'assurance ou les services d'urgence pour obtenir un signalement de ces emplacements.

Les données de localisation du véhicule et toutes les places de stationnement publiques peuvent être analysées et corrélées. Vous pouvez ainsi indiquer à l'application de stationnement où vous souhaitez vous garer et pendant combien de temps, et elle recherche les endroits les moins chers avec des places libres. L'aire de stationnement peut également facturer automatiquement le conducteur sans qu'il lui soit nécessaire de payer sur place.

Les compagnies d'assurance peuvent remplacer le système d'assurance actuel par un système facturé au kilomètre, ou suivant où et quand vous vous déplacez ou même en fonction de votre manière de conduire. Par conséquent, il serait plus facile d'ajouter d'autres personnes à l'assurance, et une voiture deviendrait donc plus un service qu'un produit. De nombreuses voitures ne sont utilisées que pendant plus ou moins une heure tous les jours. Le partage de voiture pour les 23 autres heures serait donc beaucoup plus logique.

Les voitures autonomes pourraient s'émanciper entièrement du besoin de conducteur, mais l'infrastructure, ainsi que la volonté publique et politique de s'émanciper de toutes les voitures "conduites", n'arriveront pas avant des dizaines d'années.

À mesure que les voitures s'éloignent des combustibles fossiles, le gouvernement perd des revenus provenant des taxes sur le carburant. Si l'électricité est taxée pour compenser, cela sera préjudiciable pour les personnes qui n'utilisent pas de voiture, mais qui ont encore besoin de chauffer leur maison. Plus de routes pourraient devenir payantes, ou vous pourriez être taxés au kilomètre parcouru (ou sur la durée de fonctionnement du moteur).

Tout cela pourrait arriver et arrivera probablement au cours des dix prochaines années, à condition que le réseau de téléphonie mobile et les satellites GPS continuent de fonctionner. De plus, les grandes quantités de données peuvent être collectées et analysées en temps réel.

 

I am an inventor, engineer, writer and presenter. Other stuff: Royal Academy of Engineering Visiting Professor of Engineering: Creativity and Communication at Brunel University London; Founder of the Guild of Makers (www.guildofmakers.org); Fellow of the Institution of Mechanical Engineers and have a PhD in bubbles; Judge on BBC Robot Wars.

10 Sep 2019, 12:39

Commentaires