Hé! Vous semblez être en United States, souhaitez-vous utiliser notre site English ?
Switch to English site
Skip to main content

Une brève histoire de la sécurité industrielle

Dans les sociétés civilisées d'aujourd'hui, on prend aisément la sécurité personnelle pour acquise. Les animaux prédateurs sont rares, le nombre de tués sur la route est plus bas que jamais, et la majorité a facilement accès à des soins médicaux d'excellente qualité. Pourtant, on recense encore bien trop d'accidents industriels, y compris dans les régions les plus développées du monde. Penchons-nous un moment sur la façon dont la situation a évolué au fil des ans, pour nous interroger sur la marche à suivre afin d'intégrer véritablement la sécurité dans les lieux de travail industriels.

On spécule beaucoup, pour prendre un exemple, sur le nombre de personnes qui sont mortes pendant la construction des grandes Pyramides d'Égypte. Naturellement, nul n'est en mesure de répondre à cette question, mais il y a fort à parier que nous jugerions ce chiffre inacceptable aujourd'hui. Bien plus près de nous, aux 19e et 20e siècles, des milliers sont morts lors de la construction des canaux de Suez et de Panama. Au Royaume-Uni, au 19e siècle encore, les mines et les filatures de coton employaient des enfants, et le Factory Act, ou loi sur l'industrie, de 1833 n'interdisait le travail qu'aux enfants de moins de neuf ans. Pour les enfants âgés de neuf à treize ans, la journée de travail était limitée à neuf heures, et la semaine à 48 heures. Les machines utilisées n'étaient pas sécurisées, si bien que blessures et décès faisaient partie du quotidien.

health_and_safety_a00e2f60eafa47f9a88a093e03972ea4bcd11b39.jpg

Le Factories Act de 1844 est la première loi à imposer la protection des mécanismes des filatures et à interdire le nettoyage des machines en mouvement.

Fort heureusement, la législation devient progressivement plus stricte. Le Factory and Workshop Act de 1878 élargit la portée des premiers codes à tous les corps de métier, et l'âge minimum légal du travail est élevé à 10 ans. Avec le Factories Act de 1891, l'obligation d'entourer les machines de garde-corps devient plus rigoureuse encore. Des modifications importantes aux Factories Act de 1937 et 1961 rapprochent la législation des normes actuelles, tandis que le Health & Safety at Work Act (loi sur l'hygiène et la sécurité professionnelles) de 1974 marque un bond en avant en imposant des réglementations axées sur des objectifs et reposant sur des directives et des codes de bonne pratique.

Les réglementations de 1992 sur la mise à disposition et l'utilisation de l'équipement professionnel (Provision and Use of Work Equipment Regulations) et les implications de la Directive sur les machines, en place depuis 1995, fournissent un cadre directeur pour la sécurité des machines. Aujourd'hui, pour être commercialisés en Europe, un produit ou une machine doivent avoir été soumis à un processus éprouvé d'évaluation des risques et afficher le label CE, preuve de sa conformité aux directives applicables.

Nous devons être reconnaissants aux nombreuses personnes et organisations qui ont œuvré pour cette évolution. Aujourd'hui, il est de notre devoir de garantir l'intégration de la sécurité dans la conception et l'utilisation des machines dans le monde entier.

Countless years taking things to bits to see how they tick...now Fighting the good SEO & content battle at Kempston Controls! Still Number 3 in the XP table - Booooom!
DesignSpark Electrical Logolinkedin