Skip to main content

UN SOUFFLE D'AIR FRAIS...

Ten22
0

L'énergie éolienne est le concept qui vient immédiatement à l'esprit des ingénieurs travaillant à la création de nouveaux appareils capables de récupérer des énergies renouvelables, afin de réduire notre dépendance envers des sources plus classiques et particulièrement polluantes.

newwind1_604f9249961026eab21510f5d637e02815a47147.jpg

De conception unique, ces Arbres à Vent se composent d'un tronc en acier et de branches de 10 x 8 mètres, soutenant 63 "feuilles". Ces feuilles, appelées AéroLeafs, tournent sur leur axe au moindre souffle d'air, dans le silence le plus total, pour une puissance de sortie annuelle de l'ordre de 2 400 kWh en rendement de crête. Silencieux et esthétiques, ces arbres tiennent de la sculpture ; il y a fort à parier que bien des personnes leur trouveraient des qualités visuelles, surtout par rapport aux éoliennes massives et bruyantes. Certes, il n'y a guère de comparaison possible en termes de génération d'électricité, mais l'Arbre à Vent est conçu pour exploiter le moindre souffle d'air et générer de l'électricité dans les zones dépourvues d'installations spécifiques, en évitant un aspect à la fois industriel et écrasant.

Fourniture de l'électricité

Selon les informations fournies par NewWind, un Arbre à Vent peut alimenter 15 lampadaires de 50 W et fournir 83 % de la consommation d'électricité type d'un ménage européen (hors chauffage) par an. NewWind indique également qu'un Arbre à Vent permet d'alimenter 100 mètres carrés de bureau à basse consommation, de filtrer une piscine de 50 m3 sur un an ou d'alimenter une voiture électrique pour 16 364 km par an (j'aime beaucoup cette extrême précision). Ces chiffres sont à comparer aux 620 litres de fuel nécessaires pour produire la même quantité d'électricité, avec une réduction des émissions de CO2 de 3,2 tonnes par rapport à une centrale à fuel.

Indéniablement axée sur une subtilité naturelle, la conception se distingue également par son ingéniosité, puisqu'elle permet d'exploiter jusqu'aux faibles souffles de vent qui se limitent à agiter doucement les feuilles d'un arbre. Assez curieusement, ce sont précisément les arbres qui ont inspiré la conception de l'Arbre à Vent. Jérôme Michaud-Larivière, le fondateur de la société, indique que l'idée lui est venue dans un parc parisien, lorsqu'il a "remarqué le léger tremblement des feuilles, malgré la totale absence du moindre souffle d'air."

 

Conçus pour les zones industrielles, l'extérieur des usines et les centres urbains et leur périphérie, capables de récupérer tous les souffles d'air présents à proximité des bâtiments et dans les rues. Si les arbres, dont le prix oscille actuellement autour de 23 à 24 000 livres sterling, ne peuvent rivaliser, en termes de production d'énergie, avec les turbines éoliennes plus conventionnelles qui ponctuent le paysage, ils pourraient se rentabiliser en un an en misant sur une vitesse du vent moyenne de 7,8 miles/h. Grâce au frottement réduit des composants opérationnels de l'Aéroleaf, un vent de 4,5 miles/h suffit à la production d'électricité, ce qui, associé à une durée de vie de l'ordre de 25 ans, laisse escompter la rentabilité financière.

Amélioration de la conception

NewWind entend poursuivre ses efforts de développement et d'amélioration au niveau de la conception, notamment pour identifier d'autres utilisations potentielles de l'Arbre à Vent et de ses feuilles. Par exemple, puisque les Aéroleafs n'ont pas besoin d'être montées sur l'Arbre à Vent pour fonctionner et qu'elles tournent indépendamment les unes des autres, il serait facile d'en installer des groupes dans un bâtiment, pour créer un "mur vivant" de génération d'électricité. Des recherches sont en cours pour améliorer le critère esthétique, réduire les coûts de production et allonger la durée de vie. Jérôme aimerait remplacer le tronc en acier par un tronc en bois, et fabriquer les lames des feuilles en fibres naturelles.

new-wind-turbines-paris3_467ce17914ed0b1514626649eff8bc3322ff9349.jpg

Jérôme Michaud-Larivière et sa conception.

Mise à jour !

Faut-il parier sur le succès de l'Arbre à Vent ? Peut-être. Au moment de la rédaction de cet article, la société NewWind est en liquidation judiciaire. C'est bien triste, mais rien n'est perdu puisque la société essaie de trouver un repreneur. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ! Il serait intéressant de déterminer si la fabrication de ce système de captage d'énergie est un processus "vert", puis de le comparer à la durée de vie et au niveau potentiel de captage pour en établir l'impact sur l'environnement. Si le processus de fabrication est plutôt écologique et que la génération d'électricité potentielle est au minimum suffisante, l'Arbre à Vent s'imposera comme une nouvelle arme stratégique dans l'arsenal que nous pouvons déployer pour créer un monde plus propre et plus efficace sur le plan énergétique, à condition toutefois de trouver un repreneur ! Tout est encore possible.

En savoir plus

Countless years taking things to bits to see how they tick...now Fighting the good SEO & content battle at Kempston Controls! Still Number 3 in the XP table - Booooom!

Recommended Articles

Commentaires

DesignSpark Electrical Logolinkedin